lundi 12 septembre 2011

Apprendre la voyance; Apprendre à tirer les cartes. Apprendre l'Oracle Belline. Le cloitre N°52


Attention ! Il ne s'agit en aucun cas de donner des explications exhaustives, mais bel et bien de donner des pistes sur les méthodes et les façons de tirer les cartes en cartomancie.
Nous nous intéresserons tout particulièrement aux symboles, aux couleurs, aux formes qui permettent de déclencer des impressions de voyance, et nous nous efforcerons d'apporter des précisions à tout ceux qui se piquent ou se passionnent pour la cartomancie et les arts divinatoires en général...

[De nombreux posts sur ce blog décrivent des méthodes pour apprendre la voyance, la numérologie, entre autres. N'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil !]

Nous porterons aujourd'hui notre attention sur l'oracle Belline, et sur certaines lames importantes de ce jeu divinatoire et plus particulièrement sur la 52ème lame: le Cloître.

Cloitre, synonyme de réclusion et de fermeture. Elle symbolise l'enfermenent. Les barreaux semblent de fer et notez ceci, partent de la terre vers le haut; il est donc possible de s'en sortir, ceci dit, l'agressivité de cette carte indique que le danger est peut-être mortel... 
Cela signifie aussi qu'il est tout à fait possible que la personne prisonnière n'arrivera pas à s'échapper / se libérer / de son enfermement.
L'ambivalence est donc là et révèle quelque chose absolument fondamental: Comme un repère lumineux, le message de cette carte est clair: Ici vous avez le choix. Sur cet évènement, vous avez le choix de surmonter ou non. La volonté est primordiale. Le libre arbitre est la seule réponse possible. Cela dépendra uniquement de la personne livrée au centre du tirage. La cartomancienne peut donc difficilement savoir ce que sera l'issue avec l'apparition de cette carte. Mais l'espoir existe réellement car la possibilité d'éviter l'écueil est une certitude, aussi certain qu'est le problème qui impose l'enfermement...

En outre, si on observe les barreaux de la herse, on remarque qu'elles sont hérissées de pointes. Un piège également, pour conduire une personne dans un cul de sac ou elle ne pourra sortir.  C'est une des cartes les plus ambivalentes du jeu et beaucoup s'accordent à dire qu'elle en est l'une des plus importantes.  Elle est tout d'abord négative. Toujours. Toujours dans un premier temps. Elle marque une situation de stand-by, ou d'attente. Donc d'inertie, le plus souvent forcée par des volontés extérieures.

L'intérêt de cette carte réside dans l'incroyable potentiel qu'elle peut avoir. ( Bien plus puissante que la fameuse carte miroir d'un bleu ciel, sans numérotation de jeu. )

Il est impossible de distinguer ce qu'il y a derrière la herse. En effet, elle laisse peser l'impression qu'il existe derrière une vérité indicible, difficilement traduisible, un monde lointain ou l'accès à des ressources spirituelles, matérielles est possible. C'est donc la carte du voyage intérieur. Douloureuse, mais capable d'apporter des forces considérables au porteur.

C'est l'une des cartes qui dans son observation lancinante permet de déclencher une impression, un flash ou une indication très vive. C'est en ce sens que l'on tient cette lame n°52 en si haute estime...


1 commentaire:

  1. Je pense que l'oracle de belline est en fait une des meilleures forme de cartomancie qui soit. C'est une méthode simple a aborder pour les novices et qui affres de bons détails de voyance.

    RépondreSupprimer